acqua

Jeûner, encore et toujours

Je n’ai pas souhaité faire un article unique pour un dixième jeûne de 4 jours seulement. Je vais placer ici les fais notables en rapport avec ma santé et mes jeûnes.

Je commence par l’entre-deux-jeûnes, entre le 9ème et le 10ème. De jolies améliorations ont pu être observées. J’ai énormément gagné en tonus musculaire, en souplesse, en explosivité. Par contre, je ne peux à nouveau plus manger de farines, aucune.

Continuer la lecture de Jeûner, encore et toujours 

jeune-no5

Mon neuvième jeûne

Avant mon neuvième jeûne, laissez-moi revenir sur cet entre-jeûne de juin et juillet, si particulier. Comme je l’ai souvent fait remarquer, un jeûne redistribue les cartes dans bien des domaines. J’ai pu sortir d’un jeûne relativement en forme mais avec de grosses difficultés de digestion, parfois très fatigué mais avec une grande envie de travailler, une autre fois avec un système digestif plus serein mais une importante agitation intérieure. Avec un tel manque de stabilité, je serais bien en peine de dire qui je suis…

Continuer la lecture de Mon neuvième jeûne 

ordinateur_portable

Les vidéos sur le jeûne de Raphaël Perez

Comme j’en ai déjà parlé dans un précédent article, j’ai le plus grand respect pour le professionnalisme de Raphaël Perez, docteur en pharmacie. Ses articles et ses vidéos me sont d’une très grande aide. Sa chaîne Youtube parle de nutrition, de gérer sa vie de manière harmonieuse, de maladies et de jeûne. Ce sont de ces dernières que je voudrais vous parler.

Continuer la lecture de Les vidéos sur le jeûne de Raphaël Perez 

jeune-no3604x270

Mon huitième jeûne

     Avant ce huitième jeûne, laissez-moi faire le point sur cet entre-jeûne si particulier. J’ai réussi une reprise alimentaire de grande qualité, car la faim commence à se réguler et à ne plus faire n’importe quoi mais l’énergie n’est jamais revenu dans les jambes, à un point difficile à imaginer. Tout est effort pour mes guibolles : monter ou descendre les escaliers, rester accroupi (comme au potager) ou se relever de la position assise. Après chaque action qui mobilise les jambes même de façon modérée, le repos me laissait l’impression d’avoir fait deux heures de sport. J’ai fait un peu de musculation pour les bras, pour retrouver de la force, ce qui s’est fait sans difficulté. Mais j’ai dû laisser les jambes tranquilles. En outre, les articulations (toutes les articulations, jusqu’aux doigts de pied) travaillent, travaillent, travaillent…

Continuer la lecture de Mon huitième jeûne 

jeune-no2604x270

Mon septième jeûne

     À la veille de ce septième jeûne, je tiens à faire un point sur les progrès réalisés : tous les fruits et légumes crus passent toujours très bien, sauf le matin où il est préférable pour moi d’en retarder la consommation le plus possible. La consommation de céréales comme le riz, le maïs ou le sarrasin se font plus faciles mais les traces de gluten me mettent toujours à plat, dans les mêmes proportions depuis des années. Le corps se soigne avec une rapidité impressionnante : les plaies, les ampoules (j’ai pas mal bossé dans le jardin en cette fin d’hiver), les coupures cicatrisent dans la journée et disparaissent très rapidement. Je n’ai plus de problème pour digérer les graisses, en tout cas, plus de symptômes de déshydratation ou crise de foie (sans ingestion d’alcool bien sûr). Les fins d’après-midi sont souvent des périodes très agréables où, sans avoir à gérer le poids de la digestion mais également sans symptômes de détox, je me sens tranquille, détendu et moins fatigué.

Continuer la lecture de Mon septième jeûne 

acqua

Mon sixième jeûne

     Ce sixième jeûne commence ce soir, samedi 27 février 2016. La situation a évolué. Je digère maintenant très bien les fruits et les légumes crus, même avec la peau. Ainsi, les repas sont plus faciles. Par contre tout le reste pose problème et je n’ai jamais eu aussi peu d’énergie. Dernièrement, lors d’un petit périple où je visitais une ville de France (sans ménager les kilomètres), je me suis aperçu que je devais choisir : soit bouger, soit manger. En d’autres termes, mon corps était d’accord pour m’allouer de l’énergie pour faire s’activer les jambes mais pendant la pause déjeuner, il n’y avait plus rien dans le ventre et la digestion était douloureuse…

Continuer la lecture de Mon sixième jeûne 

jeune-no5

Mon cinquième jeûne

     À la veille de mon cinquième jeûne, je viens faire le point sur l’entre-deux-jeûnes. Si vous avez lu l’article sur mon dernier jeûne, vous avez pu voir qu’il a été douloureux et que j’ai choisi de m’arrêter à 7 jours. C’était peut-être une erreur car il y avait une accalmie à 6 jours alors que le lendemain, la détox battait son plein. J’essaierai de ne plus faire cette erreur. Pendant ma reprise alimentaire, j’ai connu trois bonnes journées. Je n’avais pas encore beaucoup d’énergie mais je me sentais vraiment très bien, très disponible, des projets plein la tête mais les soucis sont revenus rapidement car, en gros, dès que je mange autre chose que des aliments cuits comme la pomme de terre, le courgette, la courge, je suis sûr d’avoir des douleurs en niveau de l’intestin.

Continuer la lecture de Mon cinquième jeûne 

jeune-no4

Mon quatrième jeûne

    À la veille du début de mon quatrième jeûne, je ressens le besoin de faire le point, avant de rédiger cet article en forme de journal, au jour le jour. En d’autres termes, pourquoi ai-je besoin d’un quatrième jeûne ? C’est aussi une question que me posent les personnes les plus incrédules dans ma famille. J’ai beau leur expliquer ce qui se passe, les progrès d’un côté, ce qui reste en suspens de l’autre, il y a toujours un petit « Trois c’est déjà pas mal, non » en suspens.

Continuer la lecture de Mon quatrième jeûne 

Crédits : decade3d fotolia

Foie Vs Pancréas, un problème curieux

     Depuis de nombreuses années, mon pancréas et mon foie montrent des signes de fatigue, par intermittence et surtout jamais en même temps. Pendant certaines périodes, ma glycémie grimpait rapidement avec très peu de sucre ; à d’autres périodes (la plus longue a duré 2 ans, tout de même), je ne pouvais pas avoir une alimentation contenant plus de 2% de graisses sous peine de forts maux de tête, et bien sûr pas d’alcool. Mais ce n’est pas ce qu’il y a de plus curieux.
Continuer la lecture de Foie Vs Pancréas, un problème curieux 

jeune-no3604x270

Mon troisième jeûne

     Je vous avais quitté sur une fin de deuxième jeûne douloureuse. Je ne pouvais plus rien avaler sans douleur et les repas légers me faisaient repartir en détox en moins de deux heures. Autant dire que la descente alimentaire était bien moins nécessaire que d’ordinaire ; je l’ai réalisée en deux jours seulement. Je suis parti sur un jeûne hydrique de 14 jours. Est-ce que je vais tenir aussi longtemps ? Est-ce que ce sera le jeûne qui va me soulager de tous mes maux ? Sera-t-il moins douloureux que les précédents ?

Continuer la lecture de Mon troisième jeûne 

ordinateur_portable

Le Dr Raphaël Perez

     Le Dr Raphaël Perez est un jeune docteur en pharmacie, nutritionniste et expert en jeûne. C’est à lui que j’ai choisi de faire confiance pour me donner des conseils, pour me suivre pendant mes jeûnes et pour me guider vers une alimentation plus saine. Malgré sa jeunesse, il bénéficie d’ores et déjà d’une solide expérience qu’il a acquise auprès de maîtres en hygiénisme depuis de nombreuses années. En outre, il a accompagné des centaines et bientôt des milliers de personnes dans leur démarche de santé et/ou de jeûne.

Continuer la lecture de Le Dr Raphaël Perez 

happy woman expresses the concept of family

Jeûne et famille

    Une fois que l’on a compris ce que l’on pouvait retirer du jeûne, il faut le faire, il faut se lancer. Il existe des lieux de séjours de jeûne accompagnés mais ils possèdent des inconvénients : ils ont un coût, bien sûr, il faut payer l’hébergement et la personne qualifiée, ils nous obligent à effectuer un déplacement (parfois de plus de 100 Km) alors que l’on est affaibli par une descente alimentaire (et dans mon cas très affaibli), et la même chose dans l’autre sens, il faut bien rentrer chez soi en étant encore en reprise alimentaire et encore affaibli. J’ai donc choisi de jeûner à domicile, au milieu de ma famille, ce qui n’est pas sans soulever quelques questions.

Continuer la lecture de Jeûne et famille 

jeune-no2604x270

Mon second jeûne

     Après un premier jeûne « découverte » de sept jours, fort incomplet et dont je vous invite à lire le récit avant celui-ci, j’ai décidé de me lancer dans un deuxième jeûne de consolidation aussitôt que les obligations familiales et professionnelles de la rentrée 2015 me l’ont permis. Je peux m’appuyer sur mon épouse pour le volet éducatif et j’ai la chance de travail à domicile et d’être mon propre patron, ce qui facile le choix des jours de congé. J’ai choisi de partir sur deux semaines sans nourriture, j’en finirai au bout du compte après dix jours. Verrai-je des progrès après ce deuxième jeûne, mes intestins s’en trouveront-ils soulagés, les articulations seront-elles plus légères ? Récit de ces dix jours.

Continuer la lecture de Mon second jeûne 

Comment j'ai découvert le ventre

Comment j’ai découvert le jeûne

     Mai 2015, ma santé n’a jamais été aussi fragile. Je crois qu’aucun aliment ne passe au niveau digestif sans poser de problème. Tous les légumes et tous les fruits font mal aux intestins (la courgette passe un peu mieux), les pommes de terre pourraient passer mais à condition de prendre 40 minutes pour une demi-assiette, les graisses et le chocolat même en quantité modérée finissent toujours par poser un problème de foie et créer une crise de foie, les sucres font faire le yoyo à ma glycémie et laissent une sensation de brûlure sur le côté gauche du corps et je n’ai plus d’énergie. L’énergie a toujours eu des hauts et bas mais là… il n’y a plus de haut.

Continuer la lecture de Comment j’ai découvert le jeûne 

acqua

Mon premier jeûne

     Indépendamment des raisons qui m’ont poussé à jeûner une première fois, en juin 2015, car cela fera l’objet d’un article à part entière, j’aimerais témoigner de la façon dont s’est déroulé mon premier jeûne, tout en n’oubliant pas la période de reprise alimentaire qui s’en est suivie. Il est possible que cet exposé vous paraisse fort différent de ceux que l’on peut trouver ici et là sur internet. Il ne faut pas perdre de vue que chacun est différent.

     Tout d’abord, il faut s’entendre sur le terme jeûne car il recoupe des notions totalement différentes suivant les courants. Je parle, moi, de jeûne hydrique, de jeûne à l’eau uniquement. Pas de jus, pas de bouillon. Ce premier jeûne a duré sept jours. Je me suis arrêté de manger un vendredi soir, pour reprendre le vendredi soir de la semaine suivante. Le jeûne fut précédé d’une descente alimentaire d’une semaine également. Récit de sept jours de vie peu ordinaires où rien n’a été accompli à l’extérieur mais beaucoup à l’intérieur.

Continuer la lecture de Mon premier jeûne 

Présentation

     Bonjour, je m’appelle Mike mais il s’agit d’un pseudonyme. Mes activités tournant autour d’internet, des recherches sont souvent effectuées avec mon nom et je ne voudrais pas faire un mélange des genres. Et pour être tout à fait honnête, je ne voudrais pas passer pour un illuminé et perdre des clients et des ventes, c’est aussi simple que ça. Je resterai donc anonyme, veuillez m’en excuser.

Continuer la lecture de Présentation